The portal for lifelong-learning
LU
DE
EN
FR
PT
You are here: Tendances

Les pratiques de formation des entreprises

English - soon available

En 2017, les entreprises luxembourgeoises du secteur privé qui sollicitent la participation financière de l’État pour le financement du plan de formation, consacrent, en moyenne, 2,3% de leur masse salariale à la formation. Une formation coûte, en moyenne, 53 euros par heure. Les salariés suivent, en moyenne, 4,8 formations d'une durée de 5,1 heures.

Les données concernant la formation en entreprise au Luxembourg proviennent des entreprises luxembourgeoises du secteur privé qui sollicitent le cofinancement public en matière de formation professionnelle continue. Les demandes que celles-ci complètent permettent d’analyser leurs pratiques de formation.


Accès à la formation des salariés

Les salariés suivent, en moyenne, 4,8 formations

En 2017, les salariés participent, en moyenne, à 4,8 formations.

Dans le secteur "Activités financières et d’assurance" et dans les entreprises de 1.000 salariés et plus, la participation aux formations est la plus importante avec respectivement 7,5 et 6,2 participations, en moyenne, par salarié.

La durée des formations diminue à mesure que la taille des entreprises augmente. Les formations sont 2,4 fois plus longues dans les entreprises de moins de 20 salariés que dans celles de 1.000 salariés et plus.

Les cadres suivent, en moyenne, 6,8 formations

Les cadres et les dirigeants (respectivement 6,8 et 6,1 formations, en moyenne) suivent plus de formations que les salariés qualifiés et les salariés non qualifiés (respectivement 5,0 et 2,4 formations, en moyenne).

Les hommes ont davantage accès à la formation que les femmes: en moyenne, 5,0 formations contre 4,6. Finalement, les salariés de plus de 45 ans participent en moyenne à 4,1 formations.

Effort de formation des entreprises

L'effort financier à hauteur de 2,3% de la masse salariale

Le taux de participation financière varie de 1,4% pour les entreprises du secteur "Activités de services administratifs et de soutien" à 4,0% pour les entreprises du secteur "Transports et entreposage".

À l’exception des entreprises de 1.000 salariés et plus, le taux de participation financière diminue à mesure que la taille des entreprises augmente. Les entreprises de moins de 100 salariés consacrent plus de 2,5% de leur masse salariale à la formation de leur personnel. Le taux de participation financière des très grandes entreprises (1.000 salariés et plus) est 2,1 fois plus faible que celui des très petites entreprises (moins de 10 salariés).

Les formations en "Management/GRH" comptent pour 14% de l’investissement en formation des entreprises

Les domaines "Technique/Métiers" et "Adaptation au poste de travail" concentrent à eux seuls 53% de l’investissement des entreprises et 58% de l’ensemble des heures de formation. Le domaine "Management/GRH" se classe en troisième position, qu’il s’agisse de montant investi (14%) ou de temps passé en formation (10%).

En matière de participation aux formations, les domaines "Qualité, ISO et sécurité" et "Finance, comptabilité et droit" se positionnent après "Technique/Métiers" (37%), regroupant respectivement 21% et 19% de l’ensemble des participants.

Le coût d’une formation varie selon le secteur d’activité

En 2017, une formation coûte, en moyenne, 266 euros par participant. Le coût moyen d’une formation par participant est le plus élevé dans le secteur "Information et communication" (442 euros): la durée de formation par participant, en moyenne, parmi les plus longues (7,8 heures), couplée à un coût moyen de l’heure de formation parmi les plus élevés (56 euros), explique cette situation.

Cofinancement public

Pour l’année 2016, la participation financière de l’État à la Formation Professionnelle Continue s’élève à 62,1 millions d’euros. Par rapport à 2015, elle augmente de 8,9%.

Au total, 2.024 entreprises bénéficient de l’aide financière de l’État. Ces entreprises, seules ou rassemblées en groupes d’entreprises, totalisent 1.715 demandes de cofinancement (+6,7%), dont une sur cinq est nouvelle.

Le cofinancement octroyé s’élève, en moyenne, à 36.183 euros par demande et à 312 euros par salarié. Au niveau national, 30,6% des entreprises privées de 10 salariés et plus perçoivent l’aide de l’État, et 57,5% de l’ensemble des salariés du secteur privé sont représentés.

 

Print Expand/Collapse all
Share on Facebook Share on Twitter Share on LinkedIn Send to a friend
Back to Blog
 
 
Jan Feb Mar Apr
May Jun Jul Aug
Sep Oct Nov Dec
Did you find this helpful? Your opinion helps us to improve this website. Please send your comments to  webmaster. Yes Somewhat No
lifelong-learning.lu uses cookies

By using this site, you accept the use of cookies necessary for navigation and for performing statistics.

You can change your cookies settings at any time in your browser.

OK Learn more about