Le portail de la formation tout au long de la vie
LU
DE
EN
FR
PT
Vous êtes ici: Accueil > Agenda

Quand peut-on dire que l’on parle une langue couramment?

1to1Progress - 29/07/2021

Vous apprenez une langue étrangère depuis quelques mois ou quelques années? Vous considérez-vous comme un locuteur de cette langue? Il y a de fortes chances pour que vous répondiez non à cette question. Cela est dû au fait qu’il est difficile de déterminer à partir de quel moment on parle couramment une langue. Anna Babel, linguiste spécialisée dans la relation entre langue et culture a d’ailleurs consacré un TED Talk à cette question. À partir de quand est-on considéré comme locuteur d’une langue? Que veut dire parler couramment une langue? Les éléments de réponse qu’elle apporte risquent de vous surprendre…

Faut-il être bilingue pour se considérer comme locuteur d’une langue?

Non! Il n’est pas nécessaire de parler une langue à la perfection pour être considéré comme un locuteur de celle-ci. D’ailleurs, à bien y réfléchir, vous faites sans doute parfois des erreurs lorsque vous parlez français, bien que ce soit votre langue maternelle. Pourtant, vous vous considérez certainement comme un locuteur francophone.

Pour Anna Babel, parler couramment une langue, c’est avant tout une question de perception culturelle:

  • la façon dont on se considère vis-à-vis de la langue apprise;
  • et surtout, la manière dont les autres jugent notre acquisition de la langue.

Parler couramment une langue: une question de jugement personnel

Anna Babel est professeur d’espagnol à l’université. Ses étudiants sont majoritairement des personnes considérées comme ayant un niveau avancé dans la langue.

Ils ont un important bagage linguistique et plusieurs années de pratique derrière eux. Ces étudiants sont capables de suivre des cours intégralement en espagnol, de rédiger des rapports dans cette langue… Pourtant, quand leur professeur leur demande s’ils se considèrent comme locuteurs hispanophones, seule une toute petite partie d’entre eux répond par l’affirmative. Pourquoi?

Plusieurs réponses sont envisagées. La première étant que ces élèves ont commencé à apprendre la langue "tardivement", et ne se considèrent pas comme aussi bons qu’ils pourraient l’être s’ils avaient appris l’espagnol à un très jeune âge.

Pour aller plus loin: Est-il plus difficile d’apprendre une langue à l’âge adulte?

Pourtant, les spécialistes ont constaté que les enfants qui parlent espagnol à la maison et anglais à l’école ne se considèrent pas comme des locuteurs à part entière de ces langues. Ils se situent dans un "entre-deux" qui ne leur permet pas de se sentir à l’aise, que ce soit en espagnol ou en anglais. Il semblerait que ce sentiment soit lié à la façon dont les autres nous perçoivent…

La manière dont les autres perçoivent notre maîtrise d’une langue

Plusieurs études ont été menées pour savoir si la manière dont nous sommes perçus par autrui peut altérer la façon dont nous sommes perçus en tant que locuteur d’une langue.

L’une d’entre elles a été conduite dans une université américaine. Deux groupes d’étudiants ont écouté l’enregistrement d’un même cours. Les chercheurs ont présenté au premier groupe la photo d’un homme caucasien en indiquant qu’il s’agissait de l’instructeur ayant donné le cours en question. Au deuxième groupe, ils ont montré la photo d’un instructeur asiatique.

Bien que les deux groupes d’étudiants aient écouté exactement le même enregistrement, ceux du second groupe ont indiqué que le cours était moins clair, plus difficile à comprendre. Visiblement, les étudiants de ce second groupe ne percevaient pas l’instructeur comme un locuteur anglais.

Il semblerait que nous soyons influencés par l’appartenance culturelle d’une personne pour déterminer si cette dernière peut être considérée comme locutrice d’une langue.

Ce qu’il faut retenir…

Parler couramment une langue, ce n’est donc pas qu’une question de niveau, c’est aussi une question de perception. Cela rend donc beaucoup plus compliquée la réponse à la question "quand peut-on dire que l’on parle une langue couramment?". En effet, le lien entre langue et culture entraîne des biais, des éléments subjectifs que nous ne pouvons pas maîtriser.

Anna Babel le dit elle-même: "who counts as a speaker of a language? – I don’t really have a simple answer to that question."

Une chose est sûre, le regard des autres sur notre façon de parler une langue peut avoir des effets sur la manière dont nous nous considérons en tant que locuteur. Il faut donc mettre nos préjugés de côté. Parler couramment une langue, c’est une question de confiance plus que de niveau!

Vous pouvez visionner l’intégralité du Talk d’Anna Babel ci-dessous (en anglais)

Vous souhaitez prendre des cours de langue avec des formateurs bienveillants qui sauront booster votre confiance en vous? Inscrivez-vous à une formation 1to1PROGRESS et apprenez à parler couramment la langue de votre choix!

Partager sur

 

Imprimer Tout voir/cacher Envoyer à un ami
Source
1to1Progress

1to1progress.fr

Utilisation des cookies

lifelong-learning.lu utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités des réseaux sociaux et vous proposer du contenu personnalisé.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies dans les conditions prévues par notre politique en la matière. En savoir plus.

Cookies nécessaires
Ces cookies permettent d'utiliser les principales fonctionnalités de notre site (par exemple l'accès à votre espace réservé). Sans ces cookies, vous ne pourrez pas utiliser notre site normalement.
Statistiques
Ces cookies permettent d'établir des statistiques de fréquentation de notre site. Les désactiver nous empêche de suivre et d'améliorer la qualité de nos services.
Publicité ciblée
Ces cookies permettent de vous proposer sur internet et les réseaux sociaux des informations et des offres de formation qui répondent mieux à vos besoins.

Consulter notre politique d’utilisation des cookies

Accepter tout Paramétrer les cookies